Vie locale


Vie Locale

lutte_diola

Des coutumes et des traditions

La lutte Diola, est le sport régional traditionnel, avec de grandes cérémonies d’introduction spectaculaires, où les hommes et les femmes participent par tranches d’âge. Contrairement à la lutte Dakaroise les coups ne sont pas permis. Seules les prises pour faire perdre l’équilibre sont permises.

La fabrication et la réparation de pirogue en bois rouge (Kaicedra) de plus de 20 mètres est une spécialité locale, avec un assemblage de troncs et de planches cintrées (en forme de berceau). Leur maîtrise pourrait donner des idées aux architectes navals.

Des expéditions en pleine mer avec plus de 20 personnes, 2000 litres d’eau et d’essence, pendant trois semaine, pour ramener des poissons séchés.

La mangrove, avec ses huîtres sauvages fixées aux racines des palétuviers,observable en marée basse, qui est omniprésente sur les berges des bolongs (bras de fleuve en eau saumâtre).

Dans la nature, vers Mlomp et Samatit, vous verrez de grands arbres, les Ceiba, appelés aussi Grands fromagers, d’une allure impressionnante.

De nombreux arbres fruitiers, présents dans toute la zone : Agrumes, manguiers, avocatiers, baobab, cocotiers, Pomme cajou, etc… Comme pour le vin en France, le goût varie selon la période, le climat, la terre, la distance avec la mer, etc….

Un circuit en pirogue depuis Elinkine, en passant par Karabane, Diogué, l’embouchure immense du fleuve, et retour par Kachouane, permet de se rendre compte de l’immensité de ce fleuve.