Conseils pour votre voyage en Casamance – Sénégal


Conseils pour votre voyage en Casamance – Sénégal

Mon expérience personnelle (depuis 2003), ni au service de la démagogie, ni hypocrisie, et encore moins par intérêt, me permet de relativiser certaines idées reçues sur la Casamance, tout en donnant d’autres indications nouvelles.

Voici des conseils de toutes sortes :

Monnaie :

La monnaie est le franc CFA (ancien franc), son taux est un euro pour 655 FCFA. On le change à 650 FCFA dans les banques et 640 dans les boutiques.1000 FCFA est 1,5 euros environ.

Santé :

Le Paludisme, avec ses 5 variantes est présent, même si sa zone de prédilection est la zone sub-saharienne, mais très peu sur le littoral, à cause de la douceur du climat et de l’air marin. La variante dangereuse du palud, le plasmodium falciparum, est inexistant en basse Casamance.

L’air marin et la moustiquaire la nuit, sont donc les meilleure défenses.

Les préventifs ont des effets secondaires non négligeables et favorisent la résistance de certains plasmodium plus costaud.

Le palud se guérit très bien en moins de trois jours, de nombreux petits villages ont les médicaments derniers cris venant des ONG. C’est le laxisme qui rend le palud dangereux,car son évolution sans traitement est rapide.

Le sida est à 2%, la prévention est plutôt efficace et persiste. Je rappelle que le moustique ne donne pas le sida.

L’eau est abondante (puits nombreux avec de l’eau à 3 m en moyenne). L’eau n’est pas polluée car la densité de la population est faible, les maisons espacées, mais vu la faible profondeur des puits (entre deux et quatre mètres environ), il vaut mieux acheter de l’eau minérale en bouteille ou en bidons en boutique, pour boire. Car si eux sont immunisés contre certaines bactéries, nous non !même si la « tourista » à proprement dit est rare.

Météo :

La période clémente s’étend de novembre à fin mars. Prévoir de petits puls ou vestes le soir car la fraîcheur peut descendre à 17 degrés environ. Les journées ressemblent à des journées de mai et juin du sud de la France.

De mars à fin juin, les chaleurs la journée commencent à devenir fortes mais supportables. La période de midi à 15h est souvent une période de repos, à l’ombre.

De fin juin à fin octobre, la saison des pluies offres des contrastes avec des montées de chaleurs et ensuite des pluies violentes mais courtes, avec des périodes de rafraîchissement de plusieurs jours, des pluies denses du 15 Août au 15 septembre environ. Mais une nature verdoyante, des cultivateurs de riz, des jeunes en vacances qui font la fête, organisent des tournois de lutte, un tourisme faible, font de cette saison un moment sympa. Attention quand même à ceux qui craignent l’humidité.

Les journées sont courtes. Il fait nuit entre 19 H et 19H45 selon la saison. Il fait jour à 6H30 environ.

Culture :

Le sable est très présent mais il est la « terre » principale et très fertile. Flore très présente, poussière modérée. La culture et la pêche font qu’en Casamance, ils mangent à leur faim (plus difficile à dakar), mais ils leur manquent de moyens pour le confort, la santé, et l’école. Tous cadeaux scolaires, médicaments sans prescription et habits d’occasion sont le bienvenue, souvent mieux que de l’argent.

Astuces :

Malgré certaines contraintes de poussière et de manques de moyens, les femmes ont des techniques d’hygiène surprenantes et tiennent leur maison propres avec ténacité.

Les maisons sont étonnement bien isolés avec des faux plafond en végétaux et terre, des murs souvent en banco (terre dure), et des toits de chaume « paille ».

Les sénégalais très coquets, s’entretiennent, s’habillent très classe même dans des situations étonnantes (femmes avec des tissus de couleur magnifiques type « sortie de soirée »en train de jardiner), et avec peu de moyens.

La danse est la grande spécialité, en plus de leur style musical propre (M’balar). Les soirées de Samedi soir à des prix modestes ne sont jamais oubliés !

Éducation et religion :

Les enfants également souvent bien éduqués. Certains montrent la présence d’une grande énergie intérieure, une manière gentille de parler d’hyper activité.

L’éducation Diola est souvent sévère, les règles de hiérarchie stricte avec de nombreuses règles de politesse.

Qu’ils soient, musulmans ou chrétiens, les sénégalais comme beaucoup d’africains sont avant tout animistes, ce qui rend la cohabitation facile, ou chaque fête chrétienne ou musulmane est inscrite en jour férié. ils s’échangent les plats lors des fêtes distinctives.

Déplacements :

La Casamance, à part les zones très touristiques de Cap Skirring ou Kafountine où les touristes sont très sollicités, on ne se fait pas intercepter. La circulation dans les villages est plutôt simple. Leur « adresse » sociale et leur facilité de communication est parfois étonnante.

Veillez toutefois à tenir un peu à distance gentiment certains rares insistants qui souhaitent rester en votre compagnie sans raison particulière.

Les sénégalais n’aiment pas les conflits. La France a en proportion , une violence beaucoup plus développée, Où des drames réguliers sont cités dans les informations. Ils sont très rares ici.

Souvenirs et bien utiles :

De nombreux souvenirs, habits typiques et des outils spécifiques sont à acheter.

Les produits de base, identiques à la France, sont disponibles dans les boutiques éloignées de 100 m maximum l’une de l’autre, souvent ouvertes jusqu’à minuit. (dentifrice, brosse, savon, riz, oignons, sodas, lessive, anti moustique, eau minérale etc…)

Certains autres produits spécifiques français sont disponibles dans des superettes à Ziguinchor ou Cap Skirring.

Paix et sérénité :

Sa situation a fait qu’ Elinkine n’a jamais été touché par les problèmes de rebellion des années 90.

Je rappelle également, qu’il n’y a pas la guerre en Casamance !

Enfin, pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.