Elinkine, village du Sénégal, au coeur de la Casamance


Elinkine, village du Sénégal, au coeur de la Casamance

Elinkine, un peu d’histoire

Village, dépendant de la Communauté Rurale de M’lomp, département Oussouye, région ziguinchor, pays: Sénégal. Un traité entre la France et les chefs de Cagnout est conclu à Elinkine le 25 mars 1851, concrétisant la cession de l’île de Karabane à la France. Les localités les plus proches sont Efrane, Sifoca, Karabane, Samatit, Santhiaba ouolofet tamani.
Le puits d’El Hadj Omar a été classé par les monuments historiques en 2003.

Lors du dernier recensement, Elinkine comptait 339 habitants et 47 ménages, et aujourd’hui  on compte plus de 4000 habitants. Ce petit port de pêche profite également du tourisme, grâce à sa plage, mais aussi parce que c’est le point d’embarquement pour l’île de Karabane.
Quatre campements dont un Hôtel sont présents.
Un embarcadère permet l’accès aux pirogues allant vers les îles de Basse Casamance.
Gare routière la plus proche de l’embouchure du fleuve Casamance.
Carrefour fluvial, carrefour de pêche, carrefour technique (réparations et constructions pirogues, réparation moteurs), ravitaillement, essence etc…
Une base Navale assure le contrôle de la zone.
Village Multi Ethnique, toujours dépourvu d’électricité et d’eau (village excentré), est la seule ville dont l’économie locale du tourisme et de la pêche,de plus en plus forte, qui ne dépend ni du tourisme seul, ni de l’administration.
Sa croissance en fera un devoir de développement auprès des hommes politiques, d’ici quelques années.
Exemple de croissance économique à Elinkine: hôtel Casa Star.