La Casamance


La Casamance

La Casamance « Kasa » (Portugais: Casamança) est une région historique et naturelle du Sénégal située au sud-ouest du pays, entre la Gambie et la Guinée-Bissau, partiellement isolée du reste du pays par le territoire gambien.
La Casamance, qui doit son nom au fleuve Casamance, est composée des régions administratives de Ziguinchor à l’Ouest et de Kolda à l’Est.
Les habitants de la Casamance se nomment « Casamançais ». L’ethnie majoritaire est le peuple diola ou « Ajamat », qui parle la langue diola (joola) ou « Ajamat », avec les dialectes comme boulouf, fogny et Kasa « Ajamat ».
Les Diolas sont le plus souvent musulmans 77 % (, voire chrétiens (alors que l’essentiel de la population sénégalaise est musulmane, jusqu’à 94 %)
Identité forte de ce peuple qui alimente un certain indépendantisme.D’où certains conflits.
Les plus grandes villes de Casamance sont: dans la région de Ziguinchor, Ziguinchor, , Bignona, , Oussouye, la station de tourisme de Cap Skirring, et, dans la région de Kolda, Kolda, Sédhiou, Vélingara.
La Casamance, appelée également pays flup du nom du royaume diola qui a dominé cette région, , est un pays de forêts, de fleuves et de rivières.
les premiers colonisateurs ont été étonnés par le talent des architectes diolas, constructeurs de cases à impluvium et de cases à étages, comme à M’lomp notamment.
La région a donné naissance à des personnages historiques qui ont luttés contre la colonisation occidentale, et qui sont, encore aujourd’hui, présents dans les mémoires comme Djignabo Badji et Aline Sitoé Diatta.
Dans les années 1950 à 1970 les Chinois ont importé en Casamance des techniques de culture du Riz.
Depuis 1982, le Mouvement des Forces démocratiques de Casamance réclame l’indépendance de la région.
La région est avant tout agricole et touristique. Les infrastructures significatives sont essentiellement touristiques et situés en bordure d’océan, à Kafountine au Nord Ouest et à Cap Skirring au Sud Ouest.Plages paradisiaques, Club Med,  deuxième station balnéaire du Sénégal et première en beauté naturelle.
Elinkine, part l’accès aux îles de Basse Casamance, devient peu à peu touristique
Depuis les années 2000, les actions rebelles se font rares, mêmes si les revendications politiques existent toujours. C’est par le désenclavement et le développement que la Casamance réglera définitivements ses problèmes.
En attendant, la population est très accueillante et chaque touriste qui ose venir se dépêche d’y retourner, images splendides qu’on ne penserait pas trouver en Afrique quand on est plein de préjugés européens. Région magnifique avec peuple magnifique, qui mérite respect et développement. »Le grenier du Sénégal »
exemple de séjour en Casamance: hôtel Casa Star